Panzerfaust 30

Panzerfaust 30


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Panzerfaust 30

Panzerfaust 30 : poids – 5,1 kg ; Portée effective – 30 m ; Pénétration – 200 mm

Photo prise par Balcer et publiée sous les termes de la Licence de documentation gratuite GNU, Version 1.2 ou toute version ultérieure


Panzerfaust Le Panzerfaust signifiait simplement « Tank Fist ». Le concept derrière le développement du Panzerfaust était de fournir à l'infanterie la capacité d'éliminer les chars ennemis en combat rapproché. C'était une arme à un coup, ce qui signifie qu'elle a été jetée après utilisation. Plusieurs variantes existaient, les Panzerfaust 30, 60, 100 et 150. Ils avaient tous la même capacité de pénétration de 200 mm de blindage à 90 degrés, la différence étant leur portée effective. Le Panzerfaust 30 avait une portée efficace de 30 mètres, tandis que le Panzerfaust 60 était efficace jusqu'à 60 mètres. Les versions 100 et 150 étaient efficaces jusqu'à 100 et 150 mètres respectivement. Constitué de deux parties de base, le Panzerfaust était composé d'un projectile et d'une cartouche, de conception similaire à une balle, composée d'une balle et d'un obus. La longueur totale de l'arme était d'environ 104 cm (42 pouces) et pesait environ 5,1 kg (11,23 lb). Les versions ultérieures telles que le Panzerfaust 100 pesaient plus à 6,8 kg (15 lb), mais la longueur est restée en grande partie inchangée. Le projectile Panzerfaust Le projectile ressemblait à une grosse tête surdimensionnée, qui était essentiellement une petite fusée avec des ailerons stabilisateurs. En sortant de la cartouche, un levier de ressorts déployait les ailettes stabilisatrices repliées. Après un vol d'environ cinq mètres, l'ogive était armée et lors de l'impact, l'ogive a explosé en une rafale de feu, effaçant la cible. Différent d'une balle, le projectile n'utilisait pas l'énergie cinétique comme moyen de pénétration. Il ne tournait pas non plus pour se stabiliser pendant le vol. Au lieu de cela, le concept était basé sur la théorie de la charge creuse. La charge creuse (également connue sous le nom de charge creuse) fonctionne en concentrant l'énergie explosive de l'ogive dans un jet stream. En concentrant toute l'énergie vers l'avant, l'explosion résultante formerait une poussée brutale, pénétrant tout ce qui se trouvait sur le chemin. Les gaz expulsés impactent la cible à une vitesse de plus de 8 000 mètres (26 000 pieds) par seconde, avec une force supérieure à 10 millions de kg par cm carré. Pour une efficacité maximale, la charge creuse doit être déclenchée à une distance optimale de la cible trop près et les gaz ne se sont pas encore formés, trop loin et les gaz perdent leur énergie lorsqu'ils se dispersent avec la distance. Il est également important de ne pas faire tourner l'ogive au point d'impact, car la force de giration disperserait et déconcentrerait le jet résultant. Pour cette raison, le projectile de la fusée devait être stabilisé par des ailerons plutôt que par les actions giratoires d'une balle. En conséquence, la fusée Panzerfaust avait une faible vitesse de vol et n'était pas très précise à longue portée. Cependant, le ministère allemand des forces armées a également apprécié qu'il devait être utilisé à courte portée contre les chars, qui présentaient une cible assez grande, la précision n'était donc pas d'une importance primordiale. Et comme elle ne dépendait pas de l'énergie cinétique, la capacité de pénétration était la même à n'importe quelle distance. Il pouvait être tiré à 100 mètres ou posé sur un char, tout en ayant la même capacité de pénétration. Cela a fait de la charge creuse une formidable arme d'infanterie antichar à courte portée. Le projectile complet avait un diamètre de 14 cm (5,5 pouces), mesurait 49,5 cm (19,5 pouces) de long et pesait 2,9 kg (6,39 livres). L'ogive pesait 800 grammes (28 oz) et était composée d'un mélange 50:50 de TNT et de RDX. Le projectile Panzerfaust utilisé dans les versions 30, 60, 100 et 150 est resté en grande partie le même. Selon la version de Panzerfaust, le projectile se déplacerait à une vitesse comprise entre 30 mètres et 85 mètres par seconde. La cartouche Panzerfaust La cartouche Panzerfaust se composait principalement d'un long tube creux, qui était rempli de poudre à canon qui servait de propulseur. Il s'agissait d'un allumage par percussion, ce qui signifie que c'était semblable à une balle qui utilisait un percuteur pour frapper un silex qui provoquerait une étincelle et enflammerait la poudre à canon. Les gaz résultants pousseraient alors le projectile Panzerfaust vers l'extérieur, le propulsant vers l'avant avec de l'énergie cinétique. Le retour de flamme de l'arme était très dangereux et pouvait blesser gravement un passant se tenant derrière jusqu'à trois mètres de distance. Les règles de sécurité exigent un espace de dégagement arrière d'au moins 10 mètres, sinon les gaz enflammés peuvent être déviés vers l'arrière, provoquant de graves brûlures au dos et aux épaules. Un simple mécanisme de visée a été installé au sommet de la cartouche. Il s'agissait d'un simple levier de visée, qui était levé et mis en place avant utilisation. Le levier avait une série de trous de visée disposés de manière verticale, pour aider à déterminer la distance jusqu'à la cible. Par exemple, le Panzerfaust 100 avait des trous de visée pour 30, 60, 80 et 150 mètres. Pour tirer sur une cible distante de 30 mètres, le soldat regardait à travers le viseur de 30 mètres. Si la cible était à 60 mètres, il regarderait à travers le viseur à 60 mètres. Regarder à travers ces viseurs augmenterait ou abaisserait l'arme en fonction de la distance, plus le degré d'élévation est élevé, plus le projectile se déplacerait loin. Pour éviter tout tir accidentel, la gâchette était sécurisée par un interrupteur de sécurité. Le backblast compense le besoin d'action de recul, rendant l'arme facile à utiliser. Un instructeur fournit une formation sur le terrain, sous le regard des soldats ennuyés. Service de combat Le Panzerfaust était considéré comme une arme simple et facile à utiliser, qui avait l'avantage que presque n'importe quel soldat pouvait en prendre une et l'utiliser. L'effet négatif était qu'en raison de sa simplicité, la formation sur le bon usage de l'arme n'avait jamais été soulignée. Les instructions d'utilisation imprimées sur l'arme ont été jugées suffisantes dans les circonstances, ce qui a causé de nombreux incidents dus à une mauvaise manipulation. Un avertissement était imprimé en grosses lettres rouges sur le tube, « Achtung ! Feuerstrahl ! (Attention ! Fire Jet !). Au total, la production et la livraison de toutes les versions du Panzerfaust se sont chiffrées à des millions. La version la plus répandue était le Panzerfaust 60. Bien qu'il fut plus tard remplacé par le Panzerschreck, il resta en service jusqu'à la fin de la guerre. Le développement a été interrompu après la guerre. L'arme était transportée dans des caisses en bois, chaque caisse contenant quatre armes. Le Panzerfaust a fait ses preuves sur de nombreux champs de bataille et a servi sur pratiquement tous les fronts. Au cours de la bataille finale de Berlin, de nombreuses unités ont reçu des Panzerfausts et ont reçu l'ordre d'arrêter les chars russes. La version moderne d'aujourd'hui est connue sous le nom de RPG, ou grenade propulsée par fusée. Les différents modèles étaient :- Panzerfaust 30 introduit en octobre 1943. Panzerfaust 60 introduit en septembre 1944. C'était la version la plus largement utilisée. Panzerfaust 100 introduit en novembre 1944. Panzerfaust 150 introduit en petit nombre en mars 1945. Il comportait une poignée pistolet et un tube de cartouche réutilisable. Le Panzerfaust 250 était une version rechargeable qui était en cours de développement à la fin de la guerre. Les Panzerfausts étaient transportés dans des caisses en bois, chaque boîte contenant quatre armes. Panzerfausts étant distribués sur les lignes de front. Plus de photos d'action Plus de photos d'action Ce BU-181 a été transformé en un rôle antichar avec une paire de panzerfausts montés sur chaque aile. Cette expérience a été rapidement interrompue. Ressources Livres recommandés en association avec Amazon.com :- Liens recommandés :- - Comprend les différentes armes antichars de l'infanterie allemande, y compris des mitrailleuses et des fusils de char. - Site de référence qui traite du Panzerschreck, l'équivalent américain du bazooka M1. - Discute des principales classes d'armes antichars allemandes de la Seconde Guerre mondiale. Phiên bản u tiên của Panzerfaust mang tên là Faustpatrone 30. Nó được các kỹ sư Đức Quốc xã phát triển vào mùa hè năm 1942. Về cơ bản thì Faustpatron 30 là một ống phóng n dạng súng không giật. Que Faustpatron 30 là la plupart sonnent. Tu es sur le coup, tu dois le faire. Trong ống có chứa thuốc nổ đen. Khi kim hỏa trên thân ống đập vào hạt lửa (khi bóp cò) thì thuốc nổ đen cháy, tạo một lực đẩy về cả hai hướng của ống. Tại đầu ống lắp đạn, viên đạn sẽ bị đẩy đi về phía mục tiêu, còn tại đầu trống của ng thì thìc cháy phụt ra sẽ cân bằng lực giật tu es en của Faustpatron 30 là mt đầu in HEAT liều nổ lõm. Nó được dùng chủ yếu để xuyên giáp xe tăng. Khoảng cách tấn công của Faustpatron 30 vào khoảng 30m. Các Panzerfaust 30/60/100/150 u có nguyên lý cấu tạo như vậy, nhưng được cải tiến tăng sức xuyên phá và tầm bắn. Phát triển cuối cùng là Panzerfaust 250 có cấu tạo súng khác đi, nhưng nguyên lý vẫn giữ nguyên như vậy. Các vũ khí này u dùng một lần rồi bỏ (trừ Panzerfaust 250). Tên chanté Trng lng Thuốc phong tu vas Ø Vn tốc surVmax Khoảng cách interdire Xuyên giápFaustpatron 30 2,7-3,2 kg 70g 100 mm 28 m/s 30 mètres 140 mmPanzerfaust 30 6,9 kg 95–100g 149 mm 30 m/s 30 mètres 200 mmPanzerfaust 60 8,5 kg 120-134 g 149 mm 45 m/s 60 mètres 200 mmPanzerfaust 100 9,4 kg 190-200 g 149 mm 60 m/s 100 mètres 200 mmPanzerfaust 150 6,5 kg 190-200 g 106 mm 85 m/s 150 mètres 280–320 mm Trong các trận chiến en Normandie năm 1944, số xe tăng ng minh bịn hỏng bởi Panzerfaust chỉ chiếm 6% tổng số xe tăng bị bắn hỏng. Trên chiến trường quang đãng, tầm bắn của Panzerfaust quá thấp khiến binh sĩ Đức chưa kịp áp sát xe tăng quân ng minh thì đã bị hạ bởi súng mápháy v. Tuy nhiên, trong các trận đánh khu vực đô thị, nơi bộ binh có nhiều nơi để n nấp, số lượng xe tăng ng minh bị bắn hạ bởi Panzerfaust lâng tới phía Đông). Tới cuối cuộc chiến, lực lượng dân quân tự vệ của Đức được trang bị rất nhiều loại súng này. Không chỉ dùng để chống tăng, nó còn được dùng để bắn vào bộ binh và thậm chí còn sử dụng như chùy để đập khi cận chiến [5] . Lực lượng Liên Xô đã cố gắng bảo vệ các xe tăng trước Panzerfaust bằng cách lắp thêm các tấm lưới sắt quanh xe, nhưng thử nghiệm cho thấy gi nảy c. Cho nên cuối cùng, họ đã dùng chiến thuật sử dụng bộ binh đi cùng xe tăng để quét sạch các tòa nhà, hoặc cho xe dừng lại cách mục tiêu khoảng Panzerfaust không bắn tới) [6] . Lanceur antichar et fusée allemand Panzerfaust 30m Klein d'origine allemande de la Seconde Guerre mondiale

Article d'origine : un seul disponible. Le Panzerfaust 30 klein ("petit") ou Faustpatrone (traduit littéralement par : Tank Fist Small) était la version originale du Panzerfaust. Livré pour la première fois en août 1943 avec un poids total de 3,2 kilogrammes (7,1 lb) et une longueur totale de 98,5 cm (38,8 in). Le 30 était indicatif de la portée maximale nominale de 30 m (33 yd). Il avait un tube de 3,3 cm (1,3 in) de diamètre contenant 54 grammes (1,9 oz) de poudre noire propulsive lançant une ogive de 10 cm (3,9 in) transportant 400 g (14 oz) d'explosif. Le projectile se déplaçait à seulement 30 m (98 pi) par seconde et pouvait pénétrer 140 mm (5,5 in) de blindage.

Cette ingénieuse lance-roquettes et lance-roquettes a été l'une des dernières armes de fossé d'AH adoptées par les NSDAP pour tenter de repousser les envahisseurs alliés sur les fronts est et ouest. "La plupart des auteurs s'accordent à dire que la production du Panzerfaust Klein a été interrompue quelque part au début de 1944, en raison de sa pénétration insuffisante du blindage et remplacé par le modèle plus grand."

Cet exemplaire, acquis auprès de la famille d'un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, a été démilitarisé selon les spécifications du BATF. Il conserve toujours sa peinture d'origine, y compris 50% de l'étiquette de fusée peinte de style ancien et une grande partie du pochoir rouge d'origine sur le corps du tube du lanceur.

Le viseur d'origine et l'ensemble déclencheur à piston sont toujours présents. La tête de la fusée a été vidée de son explosif et le propulseur, tel qu'il se trouve dans le tube, a été jeté. L'une des délicates ailettes en acier à ressort de la fusée est présente et toujours attachée.

C'est un excellent exemple dont l'équivalent n'est généralement vu que dans les musées. Voici une chance très rare de posséder un ensemble de fusée et lanceur panzerfaust 30 klein de finition originale, le seul deuxième que nous ayons jamais possédé.


Détails de conception[modifier | modifier la source]

Le Panzerfaust ressemblait un peu à une grenade à fusil, avec un "canon" à âme lisse jetable fabriqué à partir d'un acier de faible qualité 44 de 1,7 pouces (4,3 centimètres) de diamètre, chargé en usine d'une charge de 3,4 & 160 oz (96 & 160 g) de poudre noire qui a agi comme un propulseur. L'ogive à charge creuse était attachée à la bouche de ce "baril", avec l'extrémité arrière ouverte de sorte que l'appareil fonctionnait comme un canon sans recul.

Le tube a une écriture rouge proéminente près de l'arrière, disant "Achtung ! Feuerstrahl ! →" (lit. "Attention! Jet de feu!"), avertissant ses utilisateurs du retour de flamme produit lorsque l'arme a tiré. Le backblast a également rendu l'utilisation dans des conditions intérieures un peu difficile principalement en raison de la fumée et de la létalité potentielle du backblast (ce problème a été rendu d'autant plus important avec le Panzerschreck). Γ]

La préparation du tir du Panzerfaust 60 était telle que l'ogive s'était détachée de son manche, un Zündladung 34 charge d'allumage et capuchon d'allumage insérés dans sa base, puis la tête militaire revissée. Une goupille de sécurité en forme de grenade a ensuite été retirée du côté du viseur pour permettre de relever le viseur. Lever la mire arrière marquée d'une échelle arme l'arme et la prépare à tirer. Une sécurité d'armement à barre en T doit être poussée vers l'avant pour permettre au levier de tir de se déplacer, après quoi l'arme peut être tirée en appuyant sur le levier. Après le tir de l'arme, le canon épuisé est jeté. Γ] Lorsque le viseur a été levé, le haut de l'ogive servait de viseur avant.

Le Panzerfaust 30 fonctionne de la même manière, bien que le dispositif d'armement soit une tige d'armement située sur le dessus du tube, cette tige devait être poussée vers l'avant avant que le levier de tir ne dépasse. Avant que l'utilisateur puisse tirer, un levier de sécurité devait encore être déplacé vers la gauche, après quoi l'arme pouvait tirer. Γ]


La section Développement a l'ogive pour l'édition 30 répertoriée comme 140 mm, tandis que la section Spécifications l'a répertorié comme 149 mm - Quelle valeur est correcte ? Mecheye (discussion) 13:48, 30 novembre 2018 (UTC)

Juste un petit commentaire. La référence à la « bataille de Berlin » qui, je crois, faisait référence aux batailles terrestres d'avril-mai 1945 entre la Russie et l'Allemagne en fait liées à la campagne de bombardement américano-britannique de 1943-1944.

La catégorie Roquettes et missiles est surchargé. Étant donné que le Panzerfaust est clairement une fusée et non un missile guidé, il devrait être reclassé de manière appropriée. Je le ferai demain s'il n'y a pas d'objection. Joshbaumgartner 23h00, le 24 mai 2005 (UTC)

Le problème, c'est que ce n'est pas une fusée. --MWAK 12:43, 30 juillet 2006 (UTC)

Avons-nous VRAIMENT besoin d'une section sur les jeux vidéo ? Cela semble tellement hors de propos.

D'accord. "X dans la culture populaire" conduit invariablement à de grandes listes de dessins animés japonais qui n'ont rien à voir avec l'article.

Il semble logique que les jeux se déroulant à cette époque contiennent le Panzerfaust comme arme jouable. Également dans la série mentionnée le Pf. ne semble pas jouer un rôle majeur. Allons-nous supprimer toute la section "Panzerfaust dans la culture populaire" ? Shinobu 17:09, 9 juillet 2006 (UTC)

Si l'on fait une liste de sujets liés à la culture populaire, il faut inclure TOUS les sujets liés, y compris l'anime. Il n'y a aucune raison pour qu'il ne le fasse pas. Et pour mémoire, je ne pense pas que "Fascist Zeon" soit une description précise.

Tous les sujets PERTINENTS. "une arme Panzerfaust à grande échelle" n'est, axiomatiquement, pas un Panzerfaust. Ceci est un article sur le Panzerfaust, pas sur des grenades propulsées génériques avec la même forme générale. -- Rogerborg 15:15, 31 août 2006 (UTC)

Salut, je me demande quelle est la(les) différence(s) entre le Panzerfaust et l'obusier à canon. Tout indice sera grandement apprécié.

Panzerfaust est une fusée. L'obusier est un canon d'artillerie. Au sens strict, le canon-obusier est un obusier avec certaines des capacités d'un canon de campagne. GraemeLeggett 18:56, 9 juillet 2006 (UTC) Le Panzerfaust était un canon sans recul. Il n'avait donc besoin d'aucun mécanisme de recul ni de culasse. C'était aussi une arme à usage unique jetable. Ainsi, le tube pourrait être en acier de mauvaise qualité. Tout cela signifiait qu'il était très léger et bon marché. L'inconvénient était que vous ne pouviez pas toucher un éléphant à 30 mètres avec :o).--MWAK 15:01, 31 juillet 2006 (UTC)

J'ai supprimé la traduction "gauntlet" pour le Panzerfaust, je pense que c'est faux. D'abord parce qu'en allemand, gauntlet serait "Panzerhandschuh". Deuxièmement parce que le "Panzer" provient de la cible principale du Panzerfaust, et ne forme pas un mot propre avec "Faust". Une autre preuve en est qu'il existe d'autres lance-roquettes dans l'armée allemande qui portent le nom de leurs cibles respectives, par ex. "Bunkerfaust" ou "Fliegerfaust" (http://de.wikipedia.org/wiki/Fliegerfaust)

84.133.64.91 (conférence) 13h45, 31 décembre 2007 (UTC)

Cela signifie "Tank Fist". Panzer = Tank, Faust = Poing. —Commentaire précédent non signé ajouté par 71.123.75.132 (talk) 00:24, 13 décembre 2008 (UTC)

Je viens de lire un discours de Guillaume II du 15 décembre 1897, où il utilise le terme « die gepanzerte Faust » pour désigner la puissance militaire de l'Allemagne. Est-il possible que l'origine du nom de l'arme réside dans cette métaphore ? (Anzbevrct (discussion) 02:04, 11 mai 2008 (UTC))

Les Faustpatrone était le prédécesseur du Panzerfaust, mais il y a un chevauchement considérable entre cette arme et la version initiale Panzerfaust - apparemment la version Panzerfaust 30 a également été désignée Faustpatrone 2 ou Faustpatrone brut ("grand"), tandis que l'original Faustpatrone s'appelait aussi Faustpatron 1 ou Panzerfaust 30 klein ("petit").

Je recommande de fusionner des parties de l'article Faustpatrone dans cet article et de rediriger Faustpatrone ici - d'accord ou pas d'accord ? - GMan552 (discussion) 21:42, 6 juillet 2008 (UTC)

Je ne vois pas pourquoi pas. IIRC le Panzerfaust est fondamentalement le même que le Faustpatrone seulement avec une ogive différente.--Sus scrofa (discussion) 22:39, 6 juillet 2008 (UTC) D'accord. Les derniers modèles avaient simplement des ogives plus grandes et des viseurs de feuilles raffinés pour des portées étendues. Koalorka (discussion) 00:50, 13 décembre 2008 (UTC)

Cette arme antichar était la meilleure de sa catégorie. Jetable, bon marché, facile à produire et efficace contre n'importe quel char de la Seconde Guerre mondiale. Le bazooka avait quelques défauts, que cette arme n'avait pas :

  • Bazooka n'était pas fiable, car il avait une batterie faible.
    ne pouvait pas vaincre toutes les armures. Les chars Panther, Tiger I et Tiger II avaient une armure frontale que le bazooka ne pouvait pas vaincre.
  • Panzerfaust avait une taille plus petite que le bazooka.
  • Le panzerfaust était moins cher et plus facile à produire que le bazooka.

La preuve des qualités de cette arme réside dans son succès au combat et dans le fait que les armes antichars modernes, telles que le Panzerfaust 3 (d'Allemagne), le RPG-22 (de Russie) et le M72-LAW sont également des anti-char jetables. armes de char.Agre22 (discussion) 20:32, 19 août 2008 (UTC)agre22

Bazooka était également plus efficace que le panzerfaust. Le Panzerfaust avait également une pénétration terrible contre le blindage frontal. Le soldat a également dû jeter le Panzerfaust après avoir terminé, donc s'il le ratait, il était foutu. KommanderChicken (discussion) 18:31, 8 mars 2021 (UTC)

Si ce n'est pas déjà mentionné dans l'article, il faut noter que le Bazooka est arrivé en premier et que les allemands ont conçu le Panzerfaust à partir des idées tactiques du Bazooka. Il ne fait aucun doute que le Panzerfaust est meilleur à certains égards que le bazooka, et la page devrait clarifier pourquoi. De plus, ces pages de discussion ne sont pas destinées à exprimer des opinions, elles sont destinées à discuter des modifications. Et franchement, aucun d'entre vous n'a de preuves de vos affirmations.

Et seule la version originale du Bazooka utilisait des piles. Les versions ultérieures avaient un système beaucoup plus fiable qui est discuté sur la page de Bazooka. Et le panzerfaust n'avait pas besoin d'être jeté, il était rechargeable. Vous pouvez rechercher d'anciennes séquences de guerre de stock pour voir cela en action. En parlant de cela, cela devrait être ajouté à la page. Beaucoup de gens pensent que le défaut critique du panzerfaust est qu'il était à usage unique. Mais nous avons la preuve que ce faux. Cela devrait être ajouté à la page d'une manière ou d'une autre. Comme avec un manuel de terrain ou une photo de quelqu'un rechargeant un tube panzerfaust. Blamazon (talk) 00:15, 23 mai 2021 (UTC)

Photos Modifier

Deuxièmement, en raison de la forme étrange de l'ogive (voir photos) [. ]

Quelles photos? --Klaws 07:00, 28 août 2006 (UTC)

J'aimerais savoir lequel est lequel, la description de la photo est un peu ambiguë. —Commentaire précédent non signé ajouté par 99.246.67.105 (discussion) 04:06, 2 février 2008 (UTC)

J'ai supprimé la photo, car elle montre en fait un Panzerfaust 30 (en haut) sur un Panzerfaust 60 (en bas, avec la dernière combinaison de viseur/déclencheur rabattable) - GMan552 (conversation) 21h30, 6 juillet 2008 (UTC)

Fusionner cet article avec Panzerfaust ? Éditer

Les Faustpatrone était le prédécesseur du Panzerfaust, mais il y a un chevauchement considérable entre cette arme et la version initiale Panzerfaust - apparemment la version Panzerfaust 30 a également été désignée Faustpatrone 2 ou Faustpatrone brut ("grand"), tandis que l'original Faustpatrone s'appelait aussi Faustpatron 1 ou Panzerfaust 30 klein ("petit").

Je recommande de fusionner des parties de cet article dans l'article principal de Panzerfaust et d'y rediriger Faustpatrone - d'accord ou pas d'accord ? - GMan552 (conférence) 21h30, 6 juillet 2008 (UTC)

Dans une édition récente, les liens vers www.battlefield.ru ont été supprimés des sources car ils n'étaient pas considérés comme fiables. J'ai mis ces liens dans l'article avec le texte d'accompagnement parce que ce site répertorie la littérature à la fin de leur article. Y a-t-il des raisons de douter de la véracité de ce site ? Cela a-t-il déjà été discuté ?--Sus scrofa (discussion) 23:32, 5 mai 2009 (UTC)

J'ai mis en place un "douteux" sur cette affirmation. Quelqu'un peut-il fournir des preuves? Sinon, il devrait être supprimé Irondome (discussion) 21:44, 9 août 2012 (UTC) Entrée supprimée. Panzerfaust de 55 ans disponible et en même temps n'étant pas suicidaire à utiliser ? Affirmation absurde. Irondome (discussion) 03:49, 16 septembre 2012 (UTC)

La première partie du Faustpatrone dit qu'il était plus lourd que le dernier panzerfaust. Beaucoup plus petit en apparence physique, le Faustpatrone était en fait plus lourd que le Panzerfaust plus connu, mais les poids donnés pour les deux sont Faustpatrone 3,2kg et Panzerfaust 5,1kg donc le Faustpatrone est plus léger, ai-je raté quelque chose ou cette déclaration est-elle tout simplement fausse — Commentaire précédent non signé ajouté par Mondria (discussion • contributions) 14:57, 14 août 2012 (UTC)

Il est difficile de savoir ce qui est correct lorsqu'il n'y a pas de sources, mais j'ai supprimé cette déclaration pour le moment. Bonne prise, d'ailleurs--Sus scrofa (discussion) 15:17, 14 août 2012 (UTC)

La citation 9 donne des images de ce qui semble être des clones de panzerfaust, mais la légende de l'image qui est la source de la citation fait référence à une arme Bofors. Un KOTT-PANZER M-46 Bofors. Quelle est cette arme ? Je pensais que je connaissais assez bien la plupart des histoires de systèmes d'armes, mais celle-ci est totalement nouvelle pour moi. A-t-il été produit dans le pays ? Quelle était la voie d'approvisionnement en panzerfaust de l'Argentine s'il s'agissait d'exportations directes de l'Allemagne nazie ? Cela doit être sérieusement clarifié, des citations et du texte supplémentaires doivent être insérés dans l'article principal. C'est une affirmation digne de mention, et a besoin d'une sauvegarde sérieuse de l'OMI. S'il s'agit d'un clone suédois ou argentin d'un Pazerfaust, il est remarquable et DOIT avoir son propre article, même un talon pour commencer. Pouvez-vous répondre ici :) Irondome (talk) 04:58, 19 septembre 2012 (UTC)

Je suppose que le "Panzer-Kott M46 Bofors." est une mutilation du mot suédois Pansarskott (

"blind shot") qui est la désignation militaire suédoise pour les armes de type Panzerfaust (fusil sans recul à un coup). Bofors est le fabricant d'armes suédois. Selon l'article sur wikipedia suédois, la Suède a fabriqué l'arme pansarskott m/46 qui était une copie presque directe du Panzerfaust (m/46 = modèle de 46, année d'adoption).--Sus scrofa (discussion) 13:03, 19 septembre 2012 (UTC) Excellente prise. Les photos semblent bonnes de la source. Défendez l'infanterie Arg de la fin des années 40 avec le "panzerfaust". Pourriez-vous mettre la citation nécessaire ? Je ne suis pas encore techniquement confiant dans l'insertion de citations (pas assez de pratique, principalement l'édition de copie à mo) et je ne veux rien gâcher. Irondome (talk) 00:06, 13 novembre 2012 (UTC) Salut les wikipédiens, je viens de vérifier la source en ligne citée pour l'utilisation supposée de cette arme par l'armée argentine. Bien que l'arme ressemble à un Panzerfaust, je doute qu'elle soit d'origine allemande, bien qu'il semble que la copie/dérivé suédois ait pu être utilisée par l'Argentine. Dans un forum [1] il y a un fil qui mentionne un dérivé argentin, le "P.A.P.I" (Proyectil Antitanque para Infanteria, espagnol pour "Infantry Anti-tank projectile"), donc la source citée en montre peut-être une photo. Le livre mentionné comme référence (en espagnol) peut clarifier cela, mais seulement l'avoir à portée de main clarifierait la question. À moins que des sources imprimées vérifiables ne puissent clarifier cette question (c'est-à-dire: livre X, page N), je supprimerais l'entrée "Argentine" en tant qu'utilisateur et ferais une note de bas de page avec cette information. Cordialement, DPdH (discussion) 00:28, 25 janvier 2014 (UTC)

L'utilisation de cette arme pendant la seconde guerre mondiale et l'immédiat après-guerre aux Philippines semble hautement improbable. Je propose de supprimer dans 1 mois si aucune citation ou preuve au moins plausible n'est fournie. Irondome (discussion) 05:14, 21 décembre 2012 (UTC)


→ Je doute fortement qu'il ait été utilisé par les forces Hukbalahap, elles utilisaient principalement des armes américaines et japonaises capturées. Avre44 (discussion) 04:49, 27 janvier 2013 (UTC)

Absolument. C'est de la crotte. Irondome (discussion) 07:06, 27 janvier 2013 (UTC)

Je pense que ces chiffres sont à l'envers. Herr Gruber (discussion) 00:07, 17 mars 2013 (UTC)

L'article disait que le Panzerfaust était utilisé jusqu'en 1945, alors que je sais pertinemment que l'Union soviétique a continué à l'utiliser jusqu'à ce que des modèles nationaux soient disponibles, les fabriquant même dans les usines allemandes qu'ils avaient capturées, et que Swiss avait commencé à fabriquer des copies 1:1 de l'arme pendant la guerre et a très probablement continué à les utiliser même après 1945, et même si ceux-ci n'étaient pas considérés comme des Panzerfausts mais des « dérivés », la Finlande par exemple a utilisé les Panzerfausts originaux de fabrication allemande achetés en Allemagne en 1944 jusque dans les années 1950, il y a des dizaines d'articles sur les armes qui considèrent qu'une arme n'est supprimée qu'après que le dernier utilisateur confirmé des armes originales fabriquées par le pays qui l'a conçue l'ait supprimée même si le pays d'origine ne l'a pas utilisée depuis des décennies. Ape89 (discussion) 19:20, 28 juin 2013 (UTC)

Sur Panzerschreck, la "fin d'utilisation" est laissée ouverte ("1943-?"), et il est raisonnable de faire la même chose ici compte tenu des grandes quantités de Panzerfausts restantes à la fin de la guerre. Thomas.W (talk) 19:30, 28 juin 2013 (UTC) L'infobox dit clairement "En service", ce qui signifie que cela n'a rien à voir avec l'époque où le Panzerfaust a été produit, seulement quand c'était en service. Et même si la production du Panzerfaust original a pris fin en 1945, les stocks importants de Panzerfaust restants à la fin de la guerre auraient très bien pu être en service jusque dans les années 1950. Ce qui devrait se refléter dans ce qu'il dit après "En service" dans l'infobox. Thomas.W (talk) 20h20, 28 juin 2013 (UTC) Avez-vous des sources qui suggèrent que « de gros stocks de panzerfaust auraient très bien pu être en service. » ? Cela ressemble à une supposition. La seule chose dont nous pouvons être sûrs ici est qu'une version suédoise et apparemment une version suisse a été produite et exportée vers d'autres pays, notamment l'Argentine, et il existe des preuves que ces versions étrangères ont été utilisées jusqu'aux années 50. Irondome (discussion) 20h30, 28 juin 2013 (UTC) D'après ce qui est dit dans l'article, les Finlandais ont obtenu quelque 25 000 Panzerfausts et n'en ont utilisé que 4 000 au combat. Ce qui rend très probable qu'il leur en restait pas mal à la fin de la guerre. Donc, avez-vous des sources qui disent que tous les Panzerfausts restants de la guerre ont été mis au rebut en 1945 ? Sinon, nous devrions faire comme cela a été fait dans l'article sur le Panzerschreck et le laisser ouvert. Thomas.W (talk) 21:11, 28 juin 2013 (UTC) En effet, l'exemple finlandais semble être une aberration, dans la mesure où la Finlande a réussi à se sortir de son alliance avec l'Allemagne nazie, et ce sont des stocks qui ont été précipités vers Finlande en juillet-août 44 depuis l'Allemagne. En tant que tels, il s'agissait de transferts de guerre. Je n'ai jamais vu de référence aux Alliés transférant des stocks de phosphore aux pays donateurs après la guerre. J'accepte que la date soit laissée ouverte à moins que des sources claires et fiables donnent une date de clôture. Je commence à penser qu'une série d'articles courts dérivés de Panzerfaust, fabriqués et exploités après la guerre, pourrait être créée. Il existe des informations sur ces types. Irondome (discussion) 21:24, 28 juin 2013 (UTC) Je suis d'accord pour dire que chaque dérivé devrait avoir son propre court article jusqu'à présent. "forums". Cordialement, DPdH (talk) 00:49, 25 janvier 2014 (UTC) Armes appelées Panzerfaust ont été utilisés pendant 18 mois par la Wehrmacht et pendant 65 ans par la Bundeswehr. Pourtant, cet article ne mentionne que l'ancien modèle. Y a-t-il encore des preuves de l'obsession maniaque des Anglo-Saxons avec la Seconde Guerre mondiale ? Vous auriez peut-être plutôt dû vous préparer aux pandémies virales. — Commentaire précédent non signé ajouté par 2003:E2:3725:3638:D80C:46D4:B54D:9869 (discussion) 20:18, 4 mai 2020 (UTC)

(Pour autant que je sache, l'erreur est sur la page allemande.) Jetez un œil à la photo dans l'article + section http://de.wikipedia.org/wiki/Raketenpanzerb%C3%BCchse_54#Technik. La légende là-bas dit "Avant : A Panzerschreck projectile. Au dos : Un Panzerfaust." Notez que si le présent article en anglais et le Panzerschreck en anglais ont les bonnes photos, alors apparemment ce serait la légende allemande qui les a inversées.

(Encore une fois, je peux me tromper totalement. Mais que quelqu'un jette un œil.)

Je prévois également de poster ceci à Panzerschreck.IfYouDoIfYouDon't (talk) 07:23, 21 août 2013 (UTC)

Pour autant que je sache, les deux pages ont raison, elles utilisent simplement des termes différents. L'article allemand dit que le Panzerfaust est le plus éloigné de la caméra et que la fusée Panzerschreck est la plus proche. L'anglais utilise à la place gauche/droite, ce qui est également correct. L'objet beige est le Panzerfaust et l'objet avec l'ogive vert foncé est la fusée Panzerschreck.--Sus scrofa (discussion) 08:34, 21 août 2013 (UTC) Désolé, je vois que j'ai compliqué cela inutilement. Je compare l'image au Haut of the present English-language Panzerfaust article ("Bundesarchiv Bild 101I-672-7634-13, Russland, Luftwaffensoldat mit Panzerabwehrwaffe.jpg") to the picture with the front-and-back display (Panzerfaust.jpg). In the latter picture, the nose of the Panzerfaust's warhead is of a much blunter shape, whereas the warhead in the former picture is much more streamlined and comes to a point at its nose – just like the Panzerschreck in Panzerfaust.jpg. For someone less familiar with armaments as myself, the first thing they're probably going to notice is the shape of the nose in the first picture, and then when they try to identify the same weapon in the second picture, they'll wonder if perhaps Panzerfaust.jpg's caption has the two weapons reversed. I hope my issue is now a little clearer. Sorry for referencing the German article at all – it happens that when I surfed my way to the present article and saw just the bit at the top, I got curious and went immediately to the "Deutsch" link, so that is where I first saw Panzerfaust.jpg, and why I referred to it as being there.--IfYouDoIfYouDon't (talk) 20:10, 22 August 2013 (UTC) The weapon in the top-most image is a Faustpatrone a.k.a. Panzerfaust klein, an early version of the Panzerfaust that used a smaller warhead. The later versions of the Panzerfaust used the broader warheads seen elsewhere in the article. --Sus scrofa (talk) 19:33, 23 August 2013 (UTC)

I've just removed from the "Infobox" reference to usage in the Greek Civil War, as there is no text or citations in the article supporting this. It can be assumed that most WWII-era weapons could have been used in that war, given the period when it happened. This is a similar case to the US/USSR use during the war. If verifiable evidence is produced that it was used substantially in that conflict by any participant, then it might be useful to add the info again to the Infobox. Regards, DPdH (talk) 01:12, 26 January 2014 (UTC)

I was reviewing the stats that I've added yesterday, and seems curious to me that the Panzerfaust 150 has greater penetration than the Panzerfaust 100, though the warhead diameter is much smaller. If I recall correctly, the penetration of a hollow-charge warhead depends mainly on its diameter and the geometry of the internal explosive cavity. Can anyone please explain further how the 150 had better penetration? Thanks & regards, DPdH (talk) 01:43, 26 January 2014 (UTC)

I have just added archive links to one external link on Panzerfaust. Please take a moment to review my edit. You may add <> after the link to keep me from modifying it, if I keep adding bad data, but formatting bugs should be reported instead. Alternatively, you can add <> to keep me off the page altogether, but should be used as a last resort. I made the following changes:

When you have finished reviewing my changes, please set the checked parameter below to true ou failed to let others know (documentation at <> ).

As of February 2018, "External links modified" talk page sections are no longer generated or monitored by InternetArchiveBot . No special action is required regarding these talk page notices, other than regular verification using the archive tool instructions below. Editors have permission to delete these "External links modified" talk page sections if they want to de-clutter talk pages, but see the RfC before doing mass systematic removals. This message is updated dynamically through the template <> (last update: 15 July 2018).

  • If you have discovered URLs which were erroneously considered dead by the bot, you can report them with this tool.
  • If you found an error with any archives or the URLs themselves, you can fix them with this tool.

The old panzerfaust image with a soldier aiming it was so much better then the current one. The old one was a soldier aiming a model 60, which was much more widely used then the F1. The current one looks ugly AF as well, and is in a museum. not even one in action. I see no reason to change the image from a soldier actually using one to some sickly green rod with a cone on the end. KommanderChicken (talk) 18:25, 8 March 2021 (UTC)


German WWII Panzerfaust Klein 30M Inert Rocket with Launcher

New Made Item: Introduced in 1943, the Panzerfaust Klein (Translated literally to mean: Tank Fist Small) was a forerunner of the Panzerfaust Gross (Tank Fist Large) or Panzerfaust 60m rocket. This ingenious throw away Rocket and Launcher was one of AH's last ditch weapons adopted by the NSDAPs to try and repel the invading Allies on both the Eastern and Western fronts. "Most authors agree that production of the Panzerfaust Klein was halted somewhere in early 1944, due to its insufficient penetration of armor and replaced by the larger model."

Our inert display reproduction faithfully replicates this classic weapon but none of the internal working parts are included. Each Rocket comes in full size steel construction and is externally accurate including the flexible stabilizing fins. It even has the stuck on replicated instruction label, as issued on the originals.

Includes all steel launcher with IMA's newly designed, based on an original sample, correct Panzerfaust Klein trigger assembly (which is different than the 60M Trigger Assembly). Our trigger assembly has the correct leaf sight and pull pin. For added authenticity, both Rocket and Launcher are now offered in the correct German WW2 Ordinance Tan or "Gelbbraun" color with red stencil on launcher which reads "Vorsicht! Starker Feuerstrahl!". We have purposely painted this set to resemble a genuine Panzerfaust, meaning the paint is not and should not provide 100% smooth coverage, these are intended to look like the REAL THING based on our original sample.


Description[modifier | modifier la source]

A forerunner of the Panzerfaust was the Faustpatrone (literally "fist cartridge").

The Faustpatrone was much smaller in physical appearance than the better known Panzerfaust. Development of the Faustpatrone started in the summer of 1942 at the German company HASAG with the development of a smaller prototype called Gretchen ("little Greta") by a team headed by Dr. Heinrich Langweiler in Leipzig. The basic concept was that of a recoilless gun neither the Faustpatrone, nor its successor the Panzerfaust were rockets.

Faustpatrone 30 (top) and Panzerfaust 60 (bottom) The following weapon model of the Panzerfaust family, the so-called Faustpatrone klein, 30 m ("small fist-cartridge") had a total weight of 3.2 kg (7.1 lb) and a total length of 98.5 cm (38¾ in) its projectile had a length of 36 cm (14¼ in) and a warhead diameter of 10 cm (4 in) it carried a shaped charge of 400 g (14 oz) of a 50:50 mix of TNT and tri-hexogen. The propellant consisted of 54 g (1.9 oz or 830 grains) of black powder, the metal launch tube had a length of 80 cm (31½ in) and a diameter of 3.3 cm (1.3 in) (early models reportedly 2.8 cm (1.1 in)). Fitted to the warhead was a wooden shaft with folded stabilizing fins (made of 0.25 mm (0.01 in) thick spring metal). These bent blades straightened into position by themselves as soon as they left the launch tube. The warhead was accelerated to a speed of 28 m/s (92 ft/s), had a range of about 30 m (100 ft) and an armor penetration of up to 140 mm (5½ in) of plain steel. Soon a crude aiming device similar to the one used by the Panzerfaust was added to the design it was fixed at a range of 30 m (100 ft).

Several designations of this weapon were in use, amongst which Faustpatrone 1 or Panzerfaust 30 klein however, it was common to refer to this weapon simply as the Faustpatrone. Of the earlier model, 20,000 were ordered and the first 500 Faustpatronen were delivered by the manufacturer, HASAG Hugo Schneider AG, Werk Schlieben, in August 1943. Two main problems had already surfaced much earlier in the weapon's trials: first, the original model did not have a sighting device, and, secondly, because of the odd shape of the warhead (see pictures), it tended to ricochet off or explode with lesser effect on sloped armour, especially evident when deployed against the Russian T-34. Since these problems surfaced early in testing, the development and production of its successor, the Panzerfaust 30, had already begun by the time of the first deliveries, inhibiting incorporation of possible solutions to the problems in the newer design and perpetuating its weaknesses. Still, the small and simple Faustpatrone was kept in production well into 1945. During the entire Second World War, it remained the most common German anti-armour weapon.


Panzerfaust Weapon System

Panzerfaust 3 / 3T / IT600/ (Dynamit Nobel)
The Panzerfaust reusable rocket firing device system which can be fitted with different types of rockets designed for specific requirements. The firing device weighs only 2.3 kg while the weight of the complete system, ready to fire is 12.9kg. The High Performance multi-purpose Panzerfaust 3 uses a 110mm shaped charge warhead. The rocket can be launched from confined enclosures by recoilless countermass principle. The warhead uses an extendable warhead spike which provides optimum standoff for the shaped charge, which penetrates over 800 mm of steel. Panzerfaust 3-T uses a modified spike, which adds 400 gram to the system&rsquos weight. The spike is fitted with a 0.1kg precursor charge which penetrates the add-on reactive armor (ERA) and clears the area for the main charge. A further improved tandem warhead is also offered with the Panzerfaust 3IT version, which can penetrate up to 900mm of steel, behind the protection of ERA. When the spike is retracted, the rocket is optimized to defeat light armor, bunkers and brick walls and reinforced concrete, from ranges of 15 &ndash 400 meters. With the addition of DynaRange sight, the weapon can be used at range up to 600 meters. This version is designated Pzf3 IT600. (Total weight 14.3 kg).

Panzerfaust 90 (Dynamit Nobel)
This weapon offers more modest capabilities at much smaller dimensions. With a total system weight of 8.9 kg, it is equipped with a 90mm rocket which can be fired from confined spaces and penetrate over 500 mm of steel at a range up to 500 meters.
Utilizing a different rocket, the Panzerfaust 3LWD is designed to provide similar capabilities at a lower weight (8.5kg ready to fire). Utilizing a 90mm rocket, the LWD uses a shaped charge anti-tank rocket or High Explosive Squash Head (HESH) to defeat armored or built up targets.

RGW-60 (Dynamit Nobel)
RGW60 uses the same firing mechanism, but weighs only 5.8 kg. This 60mm weapon can also be used from confined spaces deploying one of three warhead variants &ndash an anti-tank HEAT rocket is fitted with a shape charge which penetrates over 300mm of steel, a multi-purpose HEAT warhead which penetrates over 100mm of steel and has 270 preformed fragments or a High Explosive Squash Head (HESH), fitted with 0.5 kg of explosive and delay fuse, designed to open a 400mm hole in masonry (bricks or concrete). A unique &ldquoround the corner&rdquo firing capability is currently developed for this system by CornerShot. The CornerShot Panzerfaust (CSP) system uses a portable, collapsible monopod and sighting system which enables the user to employ the weapon at up to 90 degree angle from around a corner or out of a shelter or barricade, remaining behind cover while effectively observing and engaging the target.

MPM 90 CS (RAFAEL)
The MPM 90 CS Shoulder Launched Multi-Purpose Munition was developed at RAFAEL to address combat requirements for the modern urban warrior. Based on the Panzerfaust reusable launcher, the MPM 90CS is effective against light armored vehicles, bunkers, brick walls and fortified concrete bunkers. The weapon is contained in a 1 meter long canister weighing 9 kg. Depending on application and munition selection, its weight can increase up to 13kg. The effective range is 500 meters. The weapon fires a 90 mm rocket It is designed to Fire From Enclosures (FFE).


Tartalomjegyzék

A második világháborúban a rohamosan fejlődő páncélosnem ellen egyszerűen a gyalogságnak nem volt hatásos ellenszere. A páncélelhárító ágyúkat nehézkes volt szállítani, a kézi aknák pedig csak közvetlen közelről működtek.

1942-ben a lipcsei HASAG [1] cég a saját szakállára fejlesztésekbe kezdett Dr. Heinrich Langweiler vezetésével. Egy kézből indítható, hátrasiklás nélküli páncéltörő-gránátvetőt kívántak megalkotni, ez lett a család első tagja, a Faustpatrone klein.

A töltet egy kumulatív gránát volt, mely rézből vagy más fémből készült tölcsér-formából és az ezt körülvevő robbanóanyagból állt. A robbanás összepréselte a kúpot és előre lökte, amely így „átszúrta” a páncélt. A tankba hatoló olvadt fém hőhatással megölte a legénységet vagy a teljes tank megsemmisült a belső lőszerkészlet berobbanásától.

Panzerfaust 30 Szerkesztés

A fegyver legelső verziója a Panzerfaust 30 volt. A fegyver egy 80 cm hosszú, és 3,3 cm átmérőjű csőből állt, ami 54 g nitro-cellulóz töltetet tartalmazott. A vége egy papírkupakkal le volt fedve, hogy ne tömíthesse el szennyeződés. Az elejében lévő harci fej 36 cm hosszú, és 10 cm átmérőjű volt, ami 400 g robbanótöltetet tartalmazott. A töltet 53-4% RDX és 46-7% TNT volt. [2] Ez 140 mm-es páncélt volt képes átégetni. A fej 28 m/s sebességgel hagyta el a csövet, ami 30 m-es lőtávolságot tett lehetővé. A hajtótöltet már azelőtt kiégett, hogy a csövet elhagyta volna, ezért az indításkor kijutott forró égésgázok sok balesetet okoztak a fegyver használóinak. Az 5,1 kilós fegyver egy elég kezdetleges célzórendszert kapott. Kibiztosítás után a ravaszt fedő kart fel kellett hajtani, aminek a teteje, valamint a fej teteje a céllal egy vonalba kellett essen. UNE faustpatroné-nak sok hiányossága volt, így hamarosan több változtatást is végeztek rajta. A fej a formája miatt könnyen lepattant a célpontról, így szélesebb, 14 cm lett, és 39,5 cm hosszú. A töltet tömegét 800 g-ra növelték, így 200 mm-re nőtt az átütőereje. A cső is szélesebb, 4,4 cm lett, valamint a lőpor mennyiségét is 95 g-ra növelték. A laposabb és nehezebb fej miatt, a majd kétszer akkora töltet ellenére, szintén csak 30 m/s-ra volt képes, ami 30 m-re volt elegendő. Ezenkívül a célzáson is fejlesztettek, mivel a korábbi erre szolgáló kallantyúra három jelet tettek, ami különböző távolságban lévő célpontok ellen segített (20, 30 és 40 m) bemérni a távolságot. Ezt azonban már nem faustpatroné-nak, hanem Panzerfaust 30-nak hívták, utalva a lőtávolságra. Ennek a gyártását 1943 szeptemberében kezdték meg. Azonban legfőbb probléma azaz a csekély lőtáv megoldatlan maradt.

Panzerfaust 60 Szerkesztés

Ez volt a legelterjetebb verzió, amelynek gyártása 1944 augusztusában kezdődött. A csekély hatótávolság miatt az indítócsövet 4,4-ről 5 cm-re vastagították, és a lőpor mennyiségét 134 g-ra növelték. Ez 45 m/s-ra gyorsította, és 60 méterre repítette az új Panzerfaust 60-at. A nagyobb lőtávolság miatt módosították a célzórendszert, amivel 80 m-ig lehetett vele célozni. A fegyver tömege 6,1 kg-ra emelkedett.

Panzerfaust 100 Szerkesztés

Ez az utolsó fegyvermódosítás, amely 1944 novemberétől jutott a csapatokhoz. Az indítócső átmérőjét 60 mm-re emelték és 35 cm-rel meghosszabbították. Ennek a lőportöltete már egy két részből álló 190 g-os töltet volt. A célzórendszert 150 m-ig módosították amelyek 30, 60, 80 és 150 méterre voltak kalibrálva.

Panzerfaust 150 és 250 Szerkesztés

1945 januárjában kezdték fejleszteni a Panzerfaust 150-et. A töltetet 56 cm-hosszú kúpos formára alakították, aminek köszönhetően kisebb töltettel is tartotta a 200 mm-es átütőerőt. Az indítócső már nem eldobható volt, hanem 10 lövésre volt használható. A harci fej 85 m/s-os sebességgel, 150 m-re volt képes elrepülni. Csak márciusban kezdték a gyártását, így mindössze néhány került ki a csapatokhoz. A Panzerfaust 250 fejlesztését 1945 szeptemberére fejezték volna be, de a fejlesztést nem tudták befejezni mert közben vége lett a háborúnak.

Kis lőtávolsága miatt használata nagy személyes bátorságot igényelt. A használót nem csak a célpont harckocsi veszélyeztette, hanem az ellenséges gyalogság tüze, a fegyver hajtósugara is könnyen okozott égési sérüléseket és a harckocsi megsemmisülésekor szétrepülő fémdarabok is komoly sérüléseket okozhattak. Leginkább városi harcban használták sikeresen, illetve az 1944-es normandiai csatározásokban, ahol a sövényfalak között jól használhatónak bizonyult.

A fegyver használat úgy nézett ki, hogy egy bonyolult, 8 lépésből álló élesítési folyamat során az elsütő szerkezetet berakták a fej és a rakétatest közé. Ezután a ravaszt fedő kart fel kellett hajtani, aminek a teteje, valamint a fej teteje a céllal egy vonalba kellett essen. A elsütőbillentyű megnyomása után beindult a rakétatest. A becsapódó lövedék csapódó gyújtója pedig indította a kumulatív gránátot.

UNE panzerfaust legfőbb erénye az olcsósága volt, darabja nagyjából 15 birodalmi márkába került. Az 5%-os selejt arány ellenére népszerű fegyver volt és a háború után a megmaradt példányokat sokáig hadrendben tartották amíg új páncélöklöket fejlesztettek ki.

Műszaki adatok Szerkesztés

A Panzerfaust-család műszaki-taktikai adatai
Típus Panzerfaust
klein
Panzerfaust
groß
Panzerfaust
60 m
Panzerfaust
100 m
Panzerfaust
150 m
Panzerfaust
250 m
Kivetőcső kaliber (mm) 28-33 44 44 44 ? ?
Kivetőcső hossza (cm) 80 80 80 115 115 60
Lövedék kaliber (mm) 100 150 150 150 ? ?
Páncél átütőképesség (mm) 140 220 220 200 360 ?
A kivetőtöltet tömege (g) 56 95 140 190-200 ? ?
A lövedék tömege (kg) 1,3 2,9 2,9 ? ? ?
Össztömeg (kg) 3,25 5,1 6,1 6,8 ? ?
A lövedék kezdősebessége (m/s) 25-8 30 48 60 85 150
Eredményes lőtávolság (m) 30 30 60 100 150 250

Német katona, a Panzerfaustot használva a keleti fronton, Ukrajnában 1943 decemberében.


Voir la vidéo: تسريبات حصرية من الموسم 19شكل اللوبي الجديد و بعض الاضافات الاخرى من موسم19في ببجي