Congrès d'archéologie dans le Bas Guadalquivir à Coria

Congrès d'archéologie dans le Bas Guadalquivir à Coria


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le suivant 24, 25 et 26 février, la municipalité de Coria del Río accueillera un congrès présenté par des archéologues et des chercheurs du Département de Préhistoire et d'Archéologie de l'Université de Séville et d'autres universités andalouses sous le titre «Caura. Archéologie dans le Bas Guadalquivir«.

Un total de 21 conférences sera exposé au Centre Culturel de la Villa de la ville sévillane et couvrira divers sujets depuis les premières colonies d'Andalousie dans la région du Bas Guadalquivir, en passant par l'histoire des peuples phéniciens et tartessiens de cette région, jusqu'à l'époque de laCauraRoman qui a déjà cité des auteurs anciens tels que Pline l'Ancien. Ici vous pouvez voir leprogramme coria del rio.

Il aura la collaboration de grands professionnels de l'archéologie andalouse tels que Miguel Cortés Sánchez, qui ouvrira les sessions, José Luis Escacena Carrasco, Álvaro Gómez Peña ou Luis Ghetsemaní Pérez Aguilar, et se terminera par une visite guidée des principaux sites archéologiques de la municipalité de Coria.

Le projet a été organisé par le groupe de rechercheDites-nous. Préhistoire et archéologie dans le sud de la péninsule ibérique » Des organisations telles que la Délégation à la culture de la mairie de Coria del Río et l'Association Coriana pour la défense du patrimoine historique et des biens culturels (ACODEPAHIS) y ont participé.

Pour S'inscrireVous pouvez appeler le numéro 954551412 ou envoyer un e-mail à l'adresse [email protected] Des crédits ECTS seront attribués aux étudiants de l'Université de Séville qui assistent aux conférences.

Romantique, au sens artistique du mot. Dans mon adolescence, la famille et les amis m'ont rappelé encore et encore que j'étais un humaniste invétéré, car je passais du temps à faire ce que les autres ne faisaient peut-être pas, me croyant être Bécquer, plongé dans mes propres fantasmes artistiques, dans les livres et les films, voulant constamment voyager explorez le monde, admiré pour mon passé historique et pour les merveilleuses productions de l'être humain. C'est pourquoi j'ai décidé d'étudier l'Histoire et de la combiner avec l'Histoire de l'Art, car cela me semblait le moyen le plus approprié de mettre en œuvre les compétences et les passions qui me caractérisent: lire, écrire, voyager, rechercher, connaître, faire connaître, éduquer. La divulgation est une autre de mes motivations, car je comprends qu'il n'y a pas de mot qui ait une valeur réelle si ce n'est parce qu'il a été transmis efficacement. Et avec cela, je suis déterminé que tout ce que je fais dans ma vie a un but éducatif.


Vidéo: Restauration dun bouclier gaulois