Peintures murales trouvées dans l'ermitage de Santa Bárbara à Oveda

Peintures murales trouvées dans l'ermitage de Santa Bárbara à Oveda


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

le découverte de ces peintures murales Elle a eu lieu pendant la préparation du toit de l'ermitage. Ces peintures murales sont des peintures en relief qui montrent des bordures avec des motifs végétaux sur les côtés de l'autel. Peut-être sous eux il y a plus de peintures et de gravures de l'époque où c'était une mosquée, a décrit Lola Zurano, qui a découvert les peintures murales lorsqu'elle a accédé au toit pour prendre des photos de l'église à l'intérieur.

La Association du quartier de Santa Barbara Avec les habitants d'Overa, depuis fin juin, ils sont en charge de l'aménagement de l'ermitage, d'origine musulmane et construit sur une ancienne mosquée. Cette église a été modifiée plusieurs fois au cours de l'histoire. Au XVIIe siècle, la voûte en berceau a été remplacée par une voûte triangulaire à pignon et après la guerre civile, le plafond plat en plâtre a été placé.

En septembre ils auront lieu des enquêtes approfondies sur la découverte qui a impressionné les habitants en même temps que cela les a motivés à s'impliquer dans la préservation du site archéologique et du patrimoine historique. Pour cette raison, la communauté de voisins demande à l'évêché d'Almería de collaborer au projet de conservation des découvertes archéologiques.

Overa Viva explique que l'ermitage a fonctionné comme un tir à l'arc dans cette partie d'Almanzora.

À le début du 16e siècle a servi de culte chrétien malgré le fait que Maures et Chrétiens y coexistaient. Il a également été témoin de plus de trente mariages. Après la défaite des troupes maures d'Aben Humeya, les habitants de la communauté n'ont pas renoncé à leurs croyances et ont préféré abandonner les terres, dépeuplant la mosquée.

J'étudie actuellement le journalisme et la communication audiovisuelle à l'Université Rey Juan Carlos, ce qui m'a poussé vers la section internationale, y compris l'étude des langues. Pour cette raison, je n'exclus pas de me consacrer à l'enseignement. J'aime aussi faire de l'exercice physique et passer un agréable moment à discuter avec mes connaissances et avec de nouvelles personnes. Enfin, j'aime voyager pour connaître la culture authentique de chaque région du monde, même si j'avoue qu'avant J'ai besoin d'en savoir le plus possible sur l'endroit que je vais visiter, pour profiter pleinement de l'expérience.


Vidéo: Interview à ARCHÉA dHélène Eristov, spécialiste de la peinture murale romaine